Programme

ANNÉE DU CHILI

Programme de février - Mars.
Il y a 50 ans, Salvador Allende, Président de la république du Chili, était renversé par un coup d’État dirigé par Augusto Pinochet....

Publié le

50 ans d’harmonie avec le peuple chilien

Il y a 50 ans, Salvador Allende, Président de la république du Chili, était renversé par un coup d’État dirigé par Augusto Pinochet. En imposant une dictature militaire, ce pouvoir fasciste entraîna le départ de milliers de familles craignant l’arrestation, la torture et la mort.

Ville solidaire et terre d’accueil depuis des décennies, Fontenay-sous-Bois a reçu à bras ouverts entre 1973 et 1986 plus de 700 personnes d’Amérique latine, dont la moitié en provenance du Chili. Toutes ont été logées dans l’ancien foyer de la mission de France, l’actuelle Maison du Citoyen et de la Vie Associative. La Municipalité les a soutenues dans l’ensemble des démarches de régularisation, de recherche d’emploi et de logement pour une vie digne en France. Il s’agit d’un héritage que nous perpétuons en accompagnant encore aujourd’hui les réfugiés des quatre coins du monde.

Bien que beaucoup de familles soient retournées au Chili après la fin de la dictature, nombreuses et nombreux ont souhaité rester. Ils ont d’ailleurs participé et participent encore à la vie associative et politique fontenaysienne ainsi qu’au développement de notre service public.

Cinquante ans plus tard, du Chili à la France, le contexte politique actuel démontre l’impériosité de poursuivre la lutte contre le repli sur soi et contre le rejet des autres. C’est la raison pour laquelle notre Ville souhaite honorer la mémoire de tous celles et ceux qui sont tombé·e·s sous le régime fasciste de Pinochet. Mais ce sont aussi la solidarité, les liens forts, les amitiés et les échanges avec le peuple chilien que nous célèbrerons. À travers une programmation culturelle, gastronomique, musicale et festive, nous mettrons à l’honneur, ensemble, cette histoire commune qui est propre à Fontenay-sous-Bois.

En 2024, à Fontenay, la Journée Internationale des Droits des femmes prend les couleurs de l’Année du Chili, et met un coup de projecteur sur le Matrimoine chilien et plus largement sur les luttes, individuelles et collectives, des femmes chiliennes.

Maison du Citoyen et de la Vie Associative

16 rue du Révérend Père-Aubry

Street-art féministe

Dévoilement d’une nouvelle oeuvre de street-art

Samedi 9 mars à 11h

Inauguration en présence de la Municipalité et de l’artiste

En 2024, la Municipalité met à l’honneur Luisa Toledo, à travers la réalisation d’une nouvelle fresque symbole du Matrimoine, réalisée par le collectif Larmetis. Surnommée «  la mère de la révolte  », Luisa Toledo était une militante des droits humains chilienne, qui a perdu trois de ses quatre enfants pendant la dictature et a lutté toute sa vie pour la vérité et la justice.

Cordillère sans frontière

Exposition

Du 1er au 15 mars

Violeta Cuadra expose une série de toiles sur lin représentant la Cordillère des Andes. À la manière des Apilleras, cet artisanat développé par des groupes des femmes dénonçaient la dictature. Elle rend hommage à sept grandes femmes, chacune représentant un des pays traversés par la Cordillère des Andes. À travers cette exposition, l’artiste Violeta Cuadra célèbre sa double culture franco-chilienne et nous dévoile une parcelle de son univers, haut en couleurs.

Atelier

Mercredi 13 mars à 14h

Participez à un atelier de sérigraphie parentsenfants avec l’artiste Violeta Cuadra, pour réaliser un portrait Matrimoine.
Informations et inscriptions
droitsdesfemmes@fontenay-sous-bois.fr

Le Matrimoine Chilien

Exposition

Du 1er au 15 mars

Cette exposition biographique vous propose de découvrir les parcours de 15 Chiliennes remarquables, qu’elles aient été hier ou aujourd’hui militante engagée contre la dictature ou pour les droits du peuple mapuche, musicienne, poétesse, archéologue ou encore guérisseuse…

Femmes et dissidences

Jam session féministe

Samedi 2 mars de 19h à 21h

L’association Kuy Kuy tun Wallmapu invite les femmes et les dissidentes à participer librement à cette rencontre musicale.

Soirée participative pour les artistes et interprètes, qui souhaitent partager et profiter de la musique dans une ambiance chaleureuse et sûre.
Apportez votre instrument ! Participation au chapeau.

Cinéma Le Kosmos

243 ter avenue de la République

Luisa Toledo “En un momento llegué a pensar que había sido inutil”

Projection

Vendredi 29 mars à 20h30
En 2020, le collectif fontenaysien Voix Machine a interviewé Luisa Toledo, chez elle, au Chili. Dans ce documentaire, elle se livre sur sa lutte pour faire émerger la vérité et la justice. Projection suivie d’une rencontre avec le Collectif Voix Machine.

Médiathèque Louis-Aragon

2 avenue Rabelais

Les Arpilleras Chilenas

Exposition

Du 29 février au 14 mars

Les Arpilleras, nées de l’inspiration de la folkloriste chilienne Violeta Parra, sont des tableaux en textiles et 3D, des scènes de vie faites de tissus de récupération découpés et cousus, avec des personnages en relief. Les Arpilleras politiques émergent lors la dictature chilienne, symbolisant les souffrances des familles confrontées aux disparitions et tortures. Produites dès 1974 sous le Comité Pro Paz, ces oeuvres portent des messages poignants sur l’amour, la violence, la peur, et jouent un rôle important dans la préservation de l’histoire chilienne. Elles sont un mode d’expression, de protestation et de résistance pour les femmes victimes de la répression.

Atelier animé par Nivia Alarcon

Vendredi 8 et samedi 9 mars de 15h à 17h

Présentation et initiation à la technique des Arpilleras par l’association «  Les fils de la mémoire  » : présentation histoire historique des Arpilleras suivi par un atelier de couture. Tout public à partir de 7 ans (accompagné.e.s)
Gratuit sur inscription 01 49 74 79 60

Conférence gesticulée

Samedi 9 mars à 17h

Dans cette conférence gesticulée qui mêle les petites et la grande Histoire, Antonieta Pardo- Alarcon, retrace avec sensibilité les violations des droits humains, la Résistance pendant la dictature au Chili (1973-1990), l’exil politique de sa famille et le mouvement de création textile «  des Arpilleras  ». Elle tisse, brode, coud avec les fils de la mémoire un tableau tel une Arpillera pour cicatriser les plaies encore ouvertes des victimes de la dictature civico-militaire du Chili.