Santé

INFOS COVID-19

A partir du 18 janvier.
Après Paris, le port du masque en extérieur dans le Val-de-Marne n’est plus obligatoire. Le masque reste obligatoire dans certains lieux...

Publié le

Ensemble, continuons d’appliquer les gestes barrières.

Retrouvez toutes les mesures en applications dans le Val de Marne :

https://www.val-de-marne.gouv.fr/Actualites/COVID-19-Point-sur-la-situation-en-Val-de-Marne

Information sur le pass vaccinal

https://www.fontenay.fr/actualites/evenements-1309/pass-vaccinal-3239.html?cHash=1a055d061e15f03e029e58a170591814

PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE

Après Paris, le port du masque en extérieur dans le Val-de-Marne n’est plus obligatoire, conséquence de la suspension lundi 17 janvier, par le tribunal administratif de Melun, de l’arrêté préfectoral datant du 29 décembre.

Dans la foulée de cette suspension, la préfète du Val-de-Marne a publié lundi 17 janvier au soir un nouvel arrêté, sous forme de communiqué de presse, et similaire à l’arrêté pris par la préfecture de police de Paris. Vous le trouverez en pièce jointe.

Ainsi, le nouvel arrêté impose le port obligatoire du masque dans une série de circonstances et de lieux dans lesquels la densité de population ne garantit pas, sans port du masque, le bon respect des gestes barrière :

  • Marchés, brocantes, vide-greniers, ventes au déballage ;
  • Dans tous les rassemblements, manifestations, réunions ou activités réunissant 10 personnes ou plus, organisés sur la voie publique, quel que soit leur objet ;
  • Dans les lieux d’attente des transports en commun, notamment les arrêts de bus et de tramway et leur proximité immédiate ;
  • Aux abords des gares et des entrées de centres commerciaux, à leurs heures d’ouverture ;
  • Aux abords des établissements scolaires ou universitaires, aux heures d’entrée et de sortie du public ;
  • Aux abords des lieux de culte, aux heures d’entrée et de sortie du public lors des offices et cérémonies ;
  • Dans les files d’attente qui se constituent dans l’espace public.

Ces dispositions ne s’appliquent pas :

  • Aux personnes de moins de 11 ans ;
  • Aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation ;
  • Aux personnes pratiquant une activité sportive ;
  • Aux personnes circulant à vélo, aux usagers de deux-roues, aux personnes circulant dans un véhicule.

Plus d’informations sur la stratégie nationale de lutte contre la Covid-19 : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Télécharger