Qualité de l'eau

La qualité de l’eau (eau potable, eau chaude sanitaire et eau des piscines publiques) fait l’objet d’un suivi minutieux par les autorités publiques : l'Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France (ARS) et la mairie de Fontenay-sous-Bois.

Le risque encouru
L'eau destinée à la consommation :
La consommation d'eau contaminée peut engendrer des troubles de santé, généralement de courte durée. Mais à coté de ces manifestations « bénignes », surviennent occasionnellement des maladies d’origine hydrique plus graves. Ce sont le mode de contamination, la virulence de l'agent pathogène et surtout l’état de santé des personnes contaminées qui déterminent la gravité de l’infection.

L'eau chaude sanitaire :

La légionellose, dite couramment maladie du légionnaire, est une maladie pulmonaire causée par une bactérie. Elle est provoquée par l’inhalation d’aérosols d’eau (microgoutelettes) contaminés par des légionelles dont les principales sources de diffusion dans l’air sont les réseaux d’eau chaude sanitaire (douches, douchettes, ...) et les tours aéroréfrigérantes.

Les eaux de piscine :

Une altération qualité physico-chimique et bactériologique des eaux de piscine peut être à l’origine de problèmes plus ou moins bénins : irritations cutanées ou respiratoires, affections cutanées, gastro-entérites…

L’eau est considérée comme la denrée alimentaire la plus surveillée en France. Le contrôle de sa qualité (de sa production à sa distribution au compteur) relève de la responsabilité de l’ARS et du SEDIF. Des analyses sont réalisées très régulièrement sur les critères généraux de potabilité (microbiologie et physicochimie – analyse de type D1). Ponctuellement, des analyses plus complètes sont réalisées pour prendre en compte d’autres polluants comme les métaux ou les pesticides.

Les résultats sont accessibles sur les sites suivants :

https://www.sedif.com/territoire.aspx
https://www.iledefrance.ars.sante.fr/eau-du-robinet-comment-sinformer-sur-sa-qualite

En complément, le SCHSE mène une campagne annuelle d’analyse de la potabilité de l’eau dans les établissements recevant du public municipaux (écoles, crèches, stades, …).

Ces mêmes établissements font aussi l’objet d’une campagne annuelle d’analyse sur le critère « légionelle ».

Le contrôle des eaux des piscines privées est du ressort du propriétaire de l’équipement

La brochure éditée par le ministère de la santé

Brochures éditées par le service

Localiser