DÉCLARATIONS DU MAIRE

24 octobre 2018 - Transports : L’État abandonne l’Est Parisien

RER Val de FontenayJ’ai été reçu cet après-midi en délégation avec Christian Favier, président du Conseil départemental du Val de Marne, et Christian Fautré, Maire de Champigny sur Marne par le PDG de la Société du Grand Paris, M. Dallard.

C’est une présentation pour le moins ubuesque à laquelle nous avons assisté. M. Dallard nous a fait un exposé à charge contre l’interopérabilité à Champigny entre les lignes15 SUD et 15 EST remettant en cause avec une légèreté déconcertante plus de 10 ans de travail des techniciens et ingénieurs de la RATP et d’IDF mobilités.

La tentation de la SGP et du Gouvernement de remettre en cause la ligne 15 EST du grand Paris Express, est désormais claire.

Quelques instants après notre réunion, nous avons appris avec stupeur que M. Dallard annonçait au Conseil de surveillance de la SGP, une enquête publique modificative sur la ligne 15 Est confirmant la remise en cause d’un projet utile et nécessaire et un ajout de 18 mois supplémentaire de procédures.

Ces décisions fragilisent le projet de prolongement de la ligne 1 du Métro et pénalisent les populations de l’Est Parisien bien au-delà de la seule ville de Fontenay-sous-Bois. Au risque de me répéter, Fontenay-sous-Bois n’est pas la seule impactée par ces décisions.

Ces projets sont utiles et nécessaires pour les plus de 100 000 voyageurs/jours qui passent par Val de Fontenay. Pour l’ensemble des usager.e.s de la Seine et Marne pour qui cette gare est leur porte d’entrée vers Paris.

L’outil de rééquilibrage entre l’est et l’ouest est en train de dérailler. Je compte poursuivre avec détermination mes rencontres avec l’ensemble des acteurs en charge de cette question ainsi que la mobilisation aux côtés de la population. C’est une bataille sur le temps qui s’engage. Nous y mettrons toutes nos forces.

Jean-Philippe GAUTRAIS
Maire de Fontenay-sous-Bois

25 septembre 2018 - Alerte sur les transports

Gare de Val de FontenayCoup d’arrêt pour le tramway T1

Nous avons appris hier matin que la version définitive du protocole d’engagement relatif au financement du prolongement du Tramway T1 à Val de Fontenay, ne s’arrête plus à Val de Fontenay… Mais aux Murs à Pêches à Montreuil.

Le report du financement du prolongement, au prochain Contrat de Plan Etat-Région, signifie un report au-delà de 2023.

Le prolongement de la ligne 1 et la réalisation de la ligne 15 Est du métro en train de dérailler ?

Dans le même temps, sans qu’aucune notification officielle ne nous soit parvenue sur le sujet, nous avons appris des reports importants et inquiétants dans le calendrier de réalisation des transports.

La ligne 1 du Métro qui devait voir le lancement de l’enquête publique pour son tracé définitif au second semestre 2018 devrait être reportée au second semestre 2019. La ligne 15 Est du Métro voit remise en cause son interopérabilité avec la ligne 15 Sud à Champigny allongeant de plusieurs minutes le temps de transport pour les usagers et une interconnexion complexifiée par des économies de bouts de chandelle.

Une remise en cause inacceptable de la réfection et du réaménagement du pôle gare de Val de Fontenay.

La conséquence de ces reports pose la question du réaménagement du pôle gare de Val de Fontenay. Pour mémoire cette gare est la deuxième d’Ile-de-France, hors Paris, après la Défense, avec plus de 100 000 voyageurs/jours.

La fréquentation de la gare et les dysfonctionnements inacceptables qu’elle connaît d’ores et déjà, nécessitent une accélération du calendrier plutôt qu’un report à des dates incertaines. Le nombre important d’accidents voyageurs qui sont en partie imputables à la hausse de sa fréquentation doivent être pris en compte plutôt qu’ignorés.

L’Est Parisien sera-t-il, encore une fois, le sacrifié du développement de l’Ile-de-France ?

Ce projet qui devait être un outil du rééquilibrage entre l’est et l’ouest de l’Ile-de-France devient un outil qui renforce les inégalités territoriales. J’en appelle à la mobilisation de tous les acteurs politiques économiques et citoyens. Je vais également demander à rencontrer en audience, les acteurs en charge de cette question.

Jean-Philippe GAUTRAIS
Maire de Fontenay-sous-Bois

2 juillet 2018 - Décès de José Baptista do Matos

José Baptista do MatosC’est avec une grande tristesse que nous avons appris ce matin, le décès de José Baptista do Matos.

Figure de la communauté portugaise de notre ville, il a reçu la médaille de la ville de Fontenay le mois dernier pour son action continue dans notre ville comme militant et responsable associatif.

Il était un citoyen de notre ville depuis 1967, un homme dont l’histoire singulière a contribué au récit collectif de notre pays et de notre ville.

Parti pour des raisons politiques du Portugal de Salazar, il est arrivé en France en 1963 à l’âge de 29 ans.

Il devient, d’abord mineur-boiseur à Vincennes, avant de commencer les chantiers de la RATP et l’excavation des galeries de métro et de RER. Parmi les lignes dont il a participé à la construction il y a le RER A et les deux stations qui se trouvent sur notre territoire. Travailleur respecté, attaché à se former tout au long de sa carrière, il est devenu chef d’équipe puis chef de chantier notamment pour la station Clémenceau.

José Baptista do Matos a aussi été un homme d’engagements, un communiste membre du Parti communiste portugais comme du Parti communiste français, un syndicaliste, un défenseur des valeurs de liberté, de progrès et de justice sociale et un homme d’ouverture.

Il a aussi été l’un des contributeurs du Musée national de l’histoire de l’immigration, auquel il a offert son histoire et des objets qui lui ont appartenu et qui font désormais parti de la collection permanente de ce musée et de note histoire commune.

José Baptista do Matos était un homme d’ici et d’ailleurs, un étranger, un immigré, un exilé, un coopérant, selon sa propre formule, un Fontenaysien tout simplement. Au nom de la ville de Fontenay-sous-Bois j’adresse mes sincères condoléances à Gracinda, sa femme ainsi qu’à ses deux enfants, ses six petits-enfants et trois arrière-petits-enfants.

Jean-Philippe GAUTRAIS
Maire de Fontenay-sous-Bois

5 avril 2018 - Décès de Dominique ADENOT,  Maire de Champigny-sur-Marne. 

 Dominique ADENOTC’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de mon ami et collègue Dominique Adenot qui a été pendant de longues années une figure du communisme municipal et de l’engagement politique en faveur de celles et  ceux qui souffrent le plus dans notre société. 

Il commence son parcours de militant auprès de jeunesses communistes et en deviendra plus tard l’un des principaux dirigeants en 1983, date aussi de son engagement local dans la ville de Champigny où il s’installe. 

Il sera l’un des animateurs du lancement de la lutte pour la libération de Mandela en France.  Elu local à partir de 1989, il deviendra premier adjoint en 2002, puis Maire en 2004 suite à la démission de Jean-Louis Bargero. 

En parallèle de cet engagement profondément local, et de ce rapport si passionné qu’il avait avec sa ville, il deviendra un responsable local, départemental et national du parti communiste français pour lequel il milita tout au long de son engagement. Il sera aussi président de l’Association Nationale des élus communistes et républicains de 2010 à 2016.

J’adresse à son épouse, ses enfants, sa famille et ses proches, ainsi qu’à l’ensemble de la population Campinoise mes sincères condoléances. Champigny a perdu aujourd’hui un homme qui a mis l’ensemble de son action au service de l’intérêt général et du progrès social. 

Jean-Philippe GAUTRAIS
Maire de Fontenay-sous-Bois

27 mars 2018 - Décès de Dominique Macabeth, Conseiller Municipal Délégué

Dominique MacabethC’est avec une vive émotion que j’ai appris le décès de Dominique Macabeth, ce matin, des suites d’un cancer.

Né en 1953, Dominique Macabeth était un militant écologiste de la première heure, et un homme de son temps.  Discret, pugnace, entier, plein d’humour, il était également féru d’écriture.

Contrôleur de gestion retraité, il était conseiller municipal à Fontenay, depuis 2014, à la recherche de subventions, délégation dans laquelle il s’était beaucoup investi.

Dominique Macabeth était un homme de convictions, engagé pour la collectivité, soucieux de la soutenabilité du monde dans lequel nous vivons et du monde que nous allons léguer aux générations futures. Il a contribué, au sein de l’équipe municipale, à faire de Fontenay, une ville solidaire, écologique et citoyenne.

J’adresse à sa famille, à ses proches, à ses ami.e.s, aux militant.e.s d’Europe Ecologie Les Verts, mes condoléances les plus sincères.

Jean-Philippe GAUTRAIS
Maire de Fontenay-sous-Bois

23 mars 2018 : Attaque terroriste à Carcassonne et à Trèbes.

Attaque terroriste à Carcassonne et à TrèbesLa France a connu aujourd’hui un nouveau drame dans l’Aude, à Carcassonne et Trèbes, lors duquel un individu armé a fait 3 morts ainsi que de nombreux blessés dont 5 en urgence absolue. Cette odieuse attaque a, par la suite, été revendiquée par l’État Islamique. 

J’adresse, au nom de la municipalité de Fontenay-sous-Bois, mes condoléances émues aux familles et aux proches des victimes. 

J’adresse également mes vœux de prompt rétablissement à l’ensemble des personnes blessées. 

En cette heure particulièrement grave pour notre pays il est important de  rester uni.e.s, de ne pas céder à la division que tentent d’instiller les  assassins et de réaffirmer que l’autre n’est pas un ennemi mais un frère ou une sœur d’humanité. 

Jean-Philippe GAUTRAIS
Maire de Fontenay-sous-Bois

17 février 2018 - Transports à Fontenay : des retards et reports inacceptables. 

Tracé du futur métro ligne 15A une semaine des annonces du Premier Ministre quant aux projets de transports en Île-de-France, j’apprends aujourd’hui avec gravité et inquiétude que la ligne 15 Est du Grand Paris Express devant relier Champigny Centre à Saint-Denis Pleyel en passant par Nogent, Le Perreux, Fontenay-sous-Bois, Rosny, pourrait être reportée au-delà de 2030, temps de réalisation déjà beaucoup trop lointain au regards des enjeux pour notre ville. 

En effet, cette ligne, devant permettre de se déplacer de Val de Fontenay à Créteil en 20 minutes, est le fruit d’une mobilisation de plus de 10 ans pour qu’un métro de banlieue à banlieue puisse enfin voir le jour. 

Ce projet est indispensable au développement de Fontenay-sous-Bois : il accompagne le prolongement de la ligne 1 du métro, celui du tram T1 ainsi que la réfection de la gare de Val-de-Fontenay, qui est le deuxième pôle voyageurs de la ligne A du RER après la Défense. Il n’est pas acceptable que les Fontenaysien.ne.s et les milliers de salarié.e.s soient pénalisé.e.s par d’obscurs calculs comptables et politiciens. En outre, cette décision serait indécente pour les riverains qui verraient la durée des travaux sensiblement augmenter. 

Le pôle de développement de Val de Fontenay est le premier pôle économique de l’Est Parisien. Entièrement mobilisé sur ce sujet, je rencontrais d’ailleurs, hier, Frédéric Oudéa, Président Directeur Général de la Société Générale, acteur économique majeur de notre ville, qui fera lui aussi part de ses inquiétudes quant aux possibles reports des projets de transports. 

Je remercie le Président du Département du Val-de-Marne, Christian Favier, que je sais fortement impliqué pour la réussite de ces projets, qui est d’ores et déjà intervenu auprès de la Ministre des Transports. D’ailleurs, les décisions doivent être prises avec les élu.e.s locaux, notamment les maires, sans opposer les projets et les territoires entre eux.

J’en suis convaincu, ce projet se fera au nom de l’intérêt général.

Je reste entièrement déterminé, aux côtés des Fontenaysien.ne.s, afin d’obtenir le démarrage du chantier de la ligne 15 dès 2025. 

Jean-Philippe GAUTRAIS
Maire de Fontenay-sous-Bois

7 février 2018 - Journée sans Département

Non à la supression au départementLe mercredi 7 février se tiendra une « Journée sans Département » : tous les services départementaux seront exceptionnellement fermés. Cette initiative, partagée par les sept départements franciliens, sera marquée par un rassemblement à partir de 11h devant la Préfecture. À cette occasion j’ai souhaité vous faire part de mon soutien à cette large mobilisation et vous en expliquer les raisons.

Notre quotidien sans l’action du département, ça veut dire quoi ? La question mérite d’être posée quand les menaces à l’encontre des départements sont aussi pressantes.

Réformer doit avoir du sens. S’il s’agit de limiter la capacité d’agir et de décider des citoyens et réduire la place des services publics, en créant des monstres technocratiques, la pertinence d’une telle réforme doit être interrogée avec force.

À Fontenay, nous avons un attachement particulier au département du Val-de-Marne. Depuis des années, le Département joue un rôle indispensable de bouclier social face aux difficultés de l’existence. 

C’est aussi un partenaire incontournable de la commune dans de nombreux projets que nous menons. Aujourd’hui, ce sont plus de 2000 jeunes de notre ville qui bénéficient du remboursement à 50 % de la carte Imagin’R. Ce sont également 130 enfants de notre ville qui sont accueillis, chaque année, dans les crèches départementales. Depuis 2012, chaque collégien se voit remettre un ordinateur portable à son entrée en 6e. 

Et ce sont plus de 2000 retraités fontenaysiens qui se déplacent, grâce à la carte Améthyste. Si le département disparaît, personne ne reprendra ses actions utiles au quotidien de tant de nos concitoyens. La liste est longue et elle démontre l’utilité de cette collectivité au service des habitants et des usagers du Val-de-Marne.

Les évolutions institutionnelles de l’Île-de-France ne doivent pas se faire au détriment des citoyens. Plutôt que de renforcer des territoires inutiles, sans réalités géographiques, qui coûtent cher et qui sont éloignés du pouvoir de décision des habitants, il faut une Métropole du Grand Paris qui agisse à l’échelle de la Région avec des compétences renforcées pour qu’elle puisse développer une vision de l’aménagement et des transports.

Car oui, nous avons besoin d’une Métropole du Grand Paris ambitieuse solidaire et démocratique qui sache fonctionner avec les départements !

Si l’État ne s’engage pas dans cette voie, il sera responsable de la création de véritables déserts autour des pôles de développement. Il accentuera le développement d’une Île-de-France à deux vitesses. 

Jean-Philippe Gautrais
Maire de Fontenay-sous-Bois

7 septembre 2017 - Ouragan Irma : Fontenay Solidaire.

Photo d'ouraganL’ouragan Irma vient de frapper de plein fouet, le mercredi 6 septembre, les territoires français aux Antilles que sont les îles de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy. De nombreuses autres îles des caraïbes ont, elles aussi, été touchées et ont subies, ou s’apprêtent à subir, des dégâts considérables.

L’ouragan est considéré comme l’un des plus dévastateurs ayant eu lieu dans la zone des Caraïbes, à ce jour. Les dégâts matériels sont immenses, le bilan humain des blessés et des morts n’est pour le moment que temporaire.

J’adresse au nom de la municipalité et de la ville de Fontenay-sous-Bois notre solidarité en direction des familles et des proches des victimes et à tous les habitant.e.s des territoires concernés.

Je proposerai au Conseil municipal du 29 septembre de voter une aide exceptionnelle en faveur des populations sinistrées, comme la municipalité le fait régulièrement lors de catastrophes humanitaires, qui sera reversée aux ONG qui interviennent sur place. En attendant, j’en appelle à la solidarité des Fontenaysiennes et des Fontenaysiens.

J’ai demandé à ce que soient disposées des urnes à l’accueil de la Mairie, dans l’entrée de la piscine municipale, à la médiathèque, ainsi qu’à la Maison du Citoyen et de la vie Associative, où vous pourrez déposer vos dons.

Jean-Philippe Gautrais
Maire de Fontenay-sous-Bois

21 avril 2017 - Attaque des Champs-Elysées

Champs ElyséesHier un homme est mort, trois autres ont été blessés par un acte de haine dont l’objectif est d’inspirer la peur. Il est mort parce que policier, parce qu’il symbolisait l’ordre et la paix.

J’adresse au nom de la municipalité de Fontenay-sous-Bois mes condoléances à la famille et aux proches du policier qui a été tué dans l’exercice de ses fonctions. J’adresse également mes voeux de rétablissement à ses deux collègues ainsi qu’à la passante qui ont été blessés.

Le dévouement et la bravoure des gardiens de la paix ont été exemplaires et ont permis qu’il n’y ait pas d’autres victimes de cet acte de terreur.

En cette heure particulièrement grave, il est important de réaffirmer que l’autre, d’où qu’il vienne, n’est pas un ennemi mais un frère ou une soeur d’humanité.

Jean-Philippe Gautrais
Maire de Fontenay-sous-Bois

27 juillet 2016 - Saint-Etienne-du-Rouvray : Solidarité avec les victimes

Saint-Etienne-du-RouvrayL’horreur a encore frappé.

Un homme est mort, un prêtre, trois autres sont blessés. Cette fois, le drame s’est déroulé dans une église à Saint-Etienne-du-Rouvray, dans l’agglomération de Rouen.

Notre pays, comme tant d’autres, vit des heures douloureuses et les mots sont difficiles à trouver, la compassion et l’indignation sont grandes.

La municipalité de Fontenay-sous-Bois s’associe au deuil et à la douleur des familles et des proches des victimes, celle d’un pays entier qui se heurte une fois encore à la violence et à la haine.

Notre détermination reste entière à rêver et construire ensemble un monde meilleur. Le Vivre Ensemble et la Fraternité sont encore et toujours nos armes pour la paix, pour faire reculer les violences aveugles, les haines, la peur.

« Restons ensemble les derniers à pleurer et soyons ensemble les derniers à être debout contre la barbarie et dans le respect de tous » Hubert Wulfranc, maire de Saint-Etienne-du-Rouvray

Jean-Philippe Gautrais
Maire de Fontenay-sous-Bois

5 juillet 2016 - Nice : Solidarité avec les victimes

Nice : Solidarité avec les victimesLe Vivre Ensemble et la Fraternité sont plus que jamais nos armes pour la paix.

A Nice, hier soir vers 23 heures, un camion a foncé dans la foule, lors des célébrations de la fête nationale. Le bilan encore provisoire de cet évènement est glaçant : 84 morts, dont plusieurs enfants, 18 blessés graves. Nous nous heurtons une fois encore à l’horreur et l’indescriptible.

La municipalité de Fontenay-sous-Bois s’associe au deuil et à la douleur et exprime son soutien plein et entier aux familles et proches des victimes de cette tragédie. Elle met les drapeaux en berne.

A chacun de ces actes criminels, en France comme ailleurs dans le monde, on cherche les mots pour dénoncer l’horreur, et exprimer notre solidarité avec les victimes, leurs familles et leurs proches.

A chacun de ces actes criminels, il nous faut renouveler notre détermination à rêver d’un monde meilleur et continuer à agir dans ce sens. Le Vivre Ensemble, la Fraternité sont plus que jamais nos armes pour la paix.

Jean-Philippe Gautrais
Maire de Fontenay-sous-Bois

13 juin 2016 - Orlando : Solidarité avec les victimes, nous continuons de rêver d’un monde arc-en-ciel

Jean-Philippe Gautrais - MaireLa tuerie perpétrée à Orlando le 12 juin 2016 par un individu seul, désormais revendiquée par Daech, a fait à cette heure 50 morts et 53 blessés dont plusieurs sont dans un état critique.

La municipalité de Fontenay-sous-Bois s’associe au deuil, à la douleur des familles et proches des victimes de cet attentat. Elle leur exprime son soutien plein et entier, ainsi qu’à l’ensemble du peuple des Etats-Unis.

La haine a encore frappé. Quel que soit son visage, racisme, LGBT-phobie, sexisme, il s’agit de la même logique. Quel que soit l’endroit où elle frappe la municipalité de Fontenay-sous-Bois se tient et se tiendra aux côtés des victimes et de toutes celles et tous ceux qui luttent pour l’égalité.

En solidarité la mairie de Fontenay portera pendant 48 heures les couleurs du drapeau LGBT. Avec les victimes d’Orlando et toutes les victimes de la barbarie dans le monde, nous continuons de rêver un monde arc-en-ciel.

Jean-Philippe Gautrais
Maire de Fontenay-sous-Bois