TRIBUNES POLITIQUES

Les propos tenus dans les tribunes politiques sont sous la responsabilité des groupes politiques qui en assurent seuls la relecture.

Groupes de la majorité municipale

Solidarité et paix, nos indispensables

La Quinzaine de la Solidarité Internationale approche à Fontenay. L’actualité rappelle que le chemin est encore long pour que les réfugiés puissent être accueillis dignement, là où ils souhaitent se rendre. Les pays européens les refoulent aux frontières pendant que des enfants et des familles meurent noyés. La Méditerranée et la Manche sont des cimetières. Ce drame ne cessera de s’amplifier avec les réfugiés climatiques et la guerre. La solidarité doit être pour toutes et tous. Nous soutenons SOS Méditerranée, qui alerte les pouvoirs publics sur l’inhumanité vécue lors des traversées. Ils doivent ouvrir leur porte à celles et ceux qui cherchent un refuge. Mais réussir à traverser la frontière ne suffit pas ! Dans notre pays, le traitement des étrangers est indigne, notamment en préfecture. La régularisation des sans-papiers, l’allongement des titres de séjours, les naturalisations massives et volontaires… seraient autant de solutions. Les réfugiés sont également celles et ceux qui souffrent en premier du mal logement, leur seul recours étant le 115, qui croule sous les appels. Il est temps de réinterroger toutes nos politiques sur l’accueil, parce que chaque vie est précieuse. Retrouvons-nous lors de la Quinzaine de la Solidarité Internationale afin de faire vivre la paix et la solidarité. Retrouvez tout le programme sur le site de la ville.

 

Les élus du groupe Fontenay en Commun
elu.e.s.fontenayencommun@gmail.com

Novembre  Décembre 2022

La seule réponse à la coupe du monde au Qatar :  le boycott ! 

La première raison de refuser cette Coupe du monde est le nombre de morts lors de la construction des stades : 6500 au minimum. Pour beaucoup ces morts sont dus à l’exposition par les entreprises des ouvriers à une température de plus de 40 degrés pendant plus de 10 heures ! En plus des morts, les enquêtes montrent des conditions de travail et d’hébergement inacceptables, des passeports retenus, des salaires non payés ou payés à un euro par jour, pour ces ouvriers venus d’Afrique ou du Sud-est asiatique. Et tout le personnel de service, qui va être présent pendant la Coupe, va subir le même sort indécent ! C’est un véritable esclavage moderne ! La seconde raison, ce sont les énormes émissions de CO2 alors que le changement climatique est déjà en marche : le discours sur la neutralité carbone de l’événement est du greenwashing à un niveau rarement atteint ! De fait, c’est le monde de l’argent et du business international qui a déterminé ce choix du Qatar comme lieu de compétition pour 2022. En ce qui concerne le vote de la fédération française de football en faveur du Qatar, la justice enquête depuis 2016 : elle s’emploie à établir d’éventuels liens entre la vente de rafales et les partenariats avec Total Energies, d’une part, le vote en faveur du Qatar dont la candidature était très mal placée au départ, d’autre part. De plus, le Qatar ne reconnaît pas l’égalité des sexes ; le comité d’organisation de la Coupe publie le 19 septembre 2022 un document de 16 pages sur les règles à respecter pendant la coupe et ce document vise particulièrement les femmes et leur tenue vestimentaire : pas de bijoux, pas de bras ou de jambes découvertes malgré la chaleur, voile recommandé… Cet événement est à l’opposé des valeurs du sport telles que nous les défendons ! Vous et nous, amoureux du football ou non, marquerons l’histoire en boycottant cette coupe du monde !

Le groupe Les Écologistes

Novembre Décembre  2022

À bas le racisme et que Vive la cohésion nationale ! 

Quand des connivences et compromissions nauséeuses débouchent sur l’entrée massive du Rassemblement national (RN) à l’Assemblée, le vrai visage du racisme s’affiche au cœur de l’hémicycle.

Les propos « qu’il retourne en Afrique » lancés début novembre par l’élu RN à la face de Carlos Martens BILONGO, Député de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES), en sont l’inacceptable expression.

La sanction est tombée : pendant quinze jours, le raciste « qui se dit innocent » est interdit de présence à l’Assemblée. Ce député est en outre privé de la moitié de son indemnité parlementaire sur deux mois. 

Le plus paradoxal est que dans le tollé suscité par cet acte répréhensible, certains qui avaient joué avec le RN en lui dressant un tapis rouge Palais Bourbon, se voient obligé.es de prendre des mesures drastiques à l’encontre du briseur de cohésion nationale. Espérons que l’expérience serve de leçon !

Pas de place pour le racisme en démocratie : c’est le message fort rappelé par nos députés de la Nupes avec leurs homologues d’une droite républicaine pour exiger en bloc une sanction exemplaire.

Pour que plus jamais ça dans l’Hémicycle, à bas le racisme. Vive la cohésion nationale !

 

Clémence Avognon Zonon, 5e adjointe déléguée au Patrimoine Bâti
clemence.avognon@fontenay-sous-bois.fr

Nicolas Leblanc, Conseiller municipal délégué au Projet de territoires de Santé
nicolas.leblanc@fontenay-sous-bois.fr

Novembre Décembre 2022

Convivialité  de fin d’année 

En cette fin d’année Fontenay Citoyen vous souhaite de belles et heureuses fêtes de fin d’année. A celle et ceux qui auront la chance de partir en vacances, profitez bien, en famille ou entre amis. Ces moments, ces rassemblements sociaux sont les meilleurs afin d’aborder les diff icultés en cette période de crise sans précédent que nous traversons.

A la rentrée, nous vous proposerons pour la première fois de nous retrouver afin d’échanger, de débattre, se rencontrer et ainsi contribuer à multiplier les moments conviviaux dans notre ville.


Lachelache Nassim, 6e adjoint délégué à la Santé et à l’Accès aux soins

Larabi Nacera, Conseillère municipale déléguée à la Médecine douce

Novembre Décembre 2022

Liberté, Égalité, Fraternité

Ces trois mots sont la devise de la République française. Ensemble, ils représentent les valeurs qui nous unissent en tant que Français.e.s. Depuis quelques années, un mot semble manquer à notre devise : fraternité. Delphine Fenasse, adjointe au maire à l’Enfance et Activités périscolaires pour nous le mois de la solidarité. Solidarité internationale avec la « Quinzaine de la solidarité internationale », sororité, avec la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, ou paix entre les Discriminations liées au genre, racisme … Si ces maux ne sont malheureusement pas nouveaux, depuis la rentrée, ils sont partout. Agression du conseil municipal de Stains par la milice Action Française, racisme ouvertement assumé de députés du Rassemblement National envers un député racisé, défilés de milices fascistes à Rennes ou Lyon, loi « Immigration »… Et le paysage international n’est pas plus rose avec le retour des fascistes en Italie, ou la montée de l’extrême droite dans les pays scandinaves. À Fontenay, en ce mois de novembre, nous prenons notre part du combat contre ces obscurantismes. Ce mois de novembre est peuples avec l’organisation d’un Forum pour la paix. Fontenay, comme la France, est plurielle, multiple, et bigarrée. Et elle est forte grâce et pour cela. Gramsci disait « je hais les indifférents ». Fontenay aussi.


Les élus du groupe La France Insoumise

Nous contacter: contact@fontenayinsoumise.fr

Nous suivre: www.fontenayinsoumise.fr

 

Novembre Décembre 2022

Services publics  en grand danger 

Les services publics de notre pays n’ont jamais été aussi fragilisés. L’éducation nationale manque cruellement de professeurs ; l’hôpital est à l’agonie ; la justice est au bord de l’implosion ; Pôle emploi ne remplit pas sa mission. Quant aux collectivités territoriales, l’Etat les oblige à faire des coupes sombres dans leurs budgets et réduit ainsi leurs marges de manœuvre. Si on ajoute à cela, la crise énergétique et la cherté de la vie due à la guerre en Ukraine, pour des Français qui sont sortis récemment de la période angoissante du Covid-19, nous avons tous les éléments d’une colère prête à exploser. C’est en plus le moment que choisit le gouvernement pour faire passer son projet de loi sur les retraites qui de l’avis du COR et de tous les experts est loin d’être urgent. En effet, l’équilibre de notre système des retraites est assuré pour plusieurs années. Notre modèle de protection sociale bâti par le Conseil national de la Résistance, après la deuxième guerre mondiale est envié par le monde entier et il a fait ses preuves. La sécurité sociale qui en est l’un des joyaux sera utilisé comme une variable d’ajustement de la politique mortifère du pouvoir. Il faut revenir à nos fondamentaux républicains, donner la prééminence à la solidarité, revaloriser les traitements de tous les fonctionnaires (Etat, collectivités territoriales, hôpital) et mettre les moyens financiers nécessaires pour mener des politiques publiques dignes de ce nom.

La municipalité a décidé de préserver les services publics de proximité de qualité pour tous les Fontenaysiens. Nous remercions l’ensemble des agents municipaux qui traduisent cette volonté politique en actions.


Louis Mohamed SEYE, Adjoint au Maire délégué à la Politique de la ville
louismohamed.seye@fontenay-sous-bois.fr

Anne-Marie MAFFRE, Conseillère municipale déléguée à la Citoyenneté et à l’inclusion des personnes en situation de handicap
anne-marie.maffre@fontenay-sous-bois.fr

Novembre Décembre 2022

Groupes de l'opposition

Bienvenue  à Evelyne Cacais-Barange

Suite à la démission de Clémentine Amsellem Simmonet, Evelyne Cacais-Baranger rejoint notre groupe. Installée à Fontenay-sous-Bois dans le quartier du Plateau-Verdun depuis de nombreuses années, Evelyne est particulièrement engagée comme présidente d’une association de parents d’élèves. Elle a à cœur de promouvoir la réussite et l’épanouissement des jeunes fontenaysiens, en veillant à défendre leurs intérêts qu’il s’agisse des conditions d’accueil dans les différents établissements scolaires et équipement sportifs de la ville ou encore de la qualité des activités périscolaires.

PLUi : où en est-on ? 

Si vous ne le saviez pas déjà, la compétence urbanisme n’est aujourd’hui plus exercée par les communes mais elle relève bien des intercommunalités : pour notre commune, c’est donc l’Etablissement Public Territorial (EPT) Paris Est Marne & Bois qui exerce cette compétence. Et c’est au travers d’un Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi) venant remplacer les 13 PLU en vigueur que les règles d’urbanisme (c’est-à-dire la façon dont les porteurs de projets publics ou privés pourront aménager leurs terrains, qu’il s’agisse d’un espace bâti à faire évoluer ou d’un espace vide à bâtir, donnant lieu aux autorisations d’urbanisme : permis de construire, d’aménager, déclaration de travaux etc.) seront définies à partir de 2024. L’élaboration de ce nouveau document a commencé fin 2020 et a d’ores et déjà donné lieu au vote d’un Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) fixant les grandes orientations à l’échelle du territoire voté en Conseil de Territoire le 7 décembre 2021 et à propos duquel nous avons eu l’occasion de débattre en Conseil municipal le 17 février dernier. Une présentation publique en a été faite le 7 juillet dernier pour un point d’avancement de ce document stratégique pour nos communes. D’ici fin 2022, les Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP) déclinant les objectifs du PADD par grandes thématiques et sur les secteurs à enjeux, le Zonage et Règlement seront rédigés au terme d’un travail qui a uniquement associé les élus de la majorité municipale. Elle s’est bien gardée de tenir informés les élus de l’opposition fontenaysienne et les habitants de notre ville alors que cela aurait été possible notamment dans le cadre des conseils de quartier réunis au cours des derniers mois. Pourtant vos sollicitations toujours aussi nombreuses sur ce sujet révèlent la réalité des multiples opérations immobilières en cours de construction dans la plupart de nos quartiers, y compris dans les quartiers pavillonnaires et l’absence de dialogue assumée de la majorité quand des riverains désabusés l’interpellent. Nous tenons à cette occasion à rappeler que notre groupe a toujours défendu la vision d’une ville où les habitants peuvent vivre dans leur quartier, peuvent prendre le destin de leur quartier en main et où ils sont associés aux projets qui les concernent. Travailler à améliorer le quotidien des habitants c’est avant tout savoir anticiper et prévoir. Une bonne méthode qui n’est malheureusement pas celle de la majorité qui préfère délibérément laisser notre cadre de vie se dégrader. N’hésitez pas à vous manifester pour faire part de vos remarques directement aux équipes du Territoire Paris Est Marne & Bois en charge du PLUi à l’adresse suivante concertation.plui@pemb.fr et préparez-vous à vous mobiliser à l’occasion de l’enquête publique de ce document stratégique pour le développement urbain de notre territoire et de notre commune qui aura lieu d’ici quelques mois !


Evelyne Cacais-Baranger, Brigitte Chambre-Martin, Lionel Bertrand, Mohamed Targui, Christophe Mathieu 

GROUPE AVEC VOUS POUR FONTENAY
111, rue Dalayrac
94120 Fontenay-sous-Bois
06 17 76 12 56

Pour contacter les membres du groupe par mail, il vous suffit d’écrire en utilisant le principe: prénom.nom@fontenay-sous-bois.fr

Novembre Décembre 2022

La république c’est moi !

Ces derniers mois, le maire PCF-LFI de notre ville a montré une conception de l’opposition politique, inspirée par une rhétorique à fort accent mélenchoniste.

Deux séquences surprenantes se sont en effet enchainées.

Monsieur Gautrais s’est d’abord opposé à la loi républicaine en organisant la gestion du personnel municipal en dehors des lois sur le temps de travail. Rappelé à l’ordre et condamné, il s’est opposé pendant des mois à la loi, engageant même des procédures couteuses pour notre ville. Autant d’énergie dépensée pour rien puisque la loi, ce n’est pas lui et que toutes ses démarches ont échoué.

Il aurait mieux valu comme l’ont fait la majorité des villes, accepter le nouveau cadre juridique et négocier des contreparties avec les partenaires sociaux, dans l’intérêt des personnels et du service du public.

Encore plus surprenant, les multiplications des sorties médiatiques du Maire sous ce slogan visible jusque sur son compte Instagram « Nous ne paierons pas » exigeant que l’État à prenne en charge le surcout des factures énergétiques.

Oubliant au passage les milliards déjà déployés par l’État pour la rénovation énergétique des quartiers et des logements, dont notre territoire a pleinement bénéficié. Oubliant les chèques Energie et tant d’autres aides souvent uniques en Europe dont beaucoup bénéficient parmi lesquels les plus fragiles. Oubliant le risque que cette posture ferait courir à la Régie du Chauffage Urbain et donc à ses usagers.

Soyons clairs, nous ne contestons pas les difficultés budgétaires inédites causées par les crises internationales que nous subissons.

Mais ce que notre groupe « Fontenay, Ensemble autrement » conteste et contestera toujours, c’est la superficialité des colères feintes et des actions vaines, au lieu d’un travail de réflexion, d’anticipation que la situation mériterait. Des discussions avec l’État, la région, le département, les communes voisines ont-elles été engagées ? A-t-on réfléchi à des achats groupés pour essayer de réduire les couts ? Y-a-t-il eu des réflexions engagées pour optimiser les dépenses ? L’opposition a-t-elle été sollicitée pour contribuer à ces réflexions ?

Evidemment non.

La municipalité préfère s’enfermer dans des postures publiques dogmatiques, et non chiffrées, jouer sur les peurs sans jamais esquisser de solutions. Ce n’est pas à la hauteur de la situation.


Chantal Cazals, suppléante du député de la 6ème circonscription du Val-de-Marne
chantal.cazals@fontenay-sous-bois.fr

Patrice Bédouret,
patrice.bedouret@fontenay-sous-bois.fr

Novembre Décembre 2022