TRIBUNES POLITIQUES

Les propos tenus dans les tribunes politiques sont sous la responsabilité des groupes politiques qui en assurent seuls la relecture.

Groupes de la majorité municipale

Justice sociale dans les assiettes, il est temps d’agir !

« 5 fruits et légumes par jour », « manger bio », «manger local », « éviter la bouffe industrielle »… autant d’injonctions parfois culpabilisantes impossibles à respecter pour nombre de familles. L’assiette est trop souvent un révélateur des inégalités et des injustices sociales. 

Depuis longtemps, à travers sa restauration collective, notre commune agit pour que tous les enfants puissent avoir un repas sain et équilibré chaque jour de la semaine : tarification au quotient familial (cela ne concerne qu’un tiers des communes en France) et 900 enfants mangent gratuitement, plat de substitution à la viande pour ceux qui le souhaitent, partenariat avec des pécheurs normands et les agriculteurs bio d’Ile-de-France pour offrir des produis sains, production mixte à la cuisine centrale et dans les offices des écoles (sur place dans les crèches), vaisselles bio-sourcées, petits déjeuners gratuits le matin…

Autant d’actions qui bénéficient à tous les enfants et particulièrement aux plus modestes!

Il faut aller plus loin et c’est pour cette raison que les élus de Fontenay en commun ont voté lors du conseil municipal l’élaboration d’un plan alimentaire de territoire (un PAT). C’est un défi pour notre commune si éloignée des lieux de production agricole. Nous devons prendre nos responsabilités en faveur d’une agriculture nourricière et durable. Mais nous devons agir en faveur d’une élaboration démocratique du PAT avec toutes les couches de la population afin que l’accès à une nourriture saine et de qualité ne soit pas le privilège de quelques-uns! Les élus de Fontenay en commun s’y emploieront en portant le débat dans tous les quartiers afin que l’idée de sécurité sociale de l’alimentation ne soit pas qu’un slogan de campagne.

Les élus du groupe Fontenay en Commun
elu.e.s.fontenayencommun@gmail.com

Juillet 2021

Pour les «urbains» que nous sommes, qu’elle paraît loin la campagne, ses champs, ses cultures… ! Pourtant l’Ile-de-France avec ses plus de 12 millions d’habitant.es abrite des terres très fertiles. Les terres agricoles représentent la moitié de sa surface ! Leur préservation valorisant un modèle agricole vertueux, protecteur des milieux naturels, est un enjeu écologique majeur. C’est par des actes de résistance, par des mobilisations massives, par des propositions alternatives aux grands projets destructeurs d’espaces agricoles comme celui du triangle de Gonesse que nous luttons pour une région nourricière. Soutenons le mouvement « mis à poil » de nos agricultrices et agriculteurs bio. Elles et ils dénoncent les orientations de la Politique Agricole Commune portées par le gouvernement et les lobbies agro-industriels. Un coup de frein pour la nécessaire transition agro-écologique de notre région. A Fontenay la collectivité est partenaire depuis plusieurs années de la coopérative bio d’Ile de France créée par les producteurs bio franciliens. 60 % de bio dans la restauration collective, un objectif de 100 %, notre ville valorise cette agriculture locale et vertueuse tout en servant dans les assiettes une alimentation saine de qualité. L’alimentation comme l’eau est un bien public. Elle transcende à la fois les enjeux écologiques, économiques, sociaux et de santé publique. Reprenons le pouvoir sur cette question grâce une véritable démocratie alimentaire gage de solidarité et de santé pour toutes et tous.

Fabienne Lelu et Jeoffrey Gueniche

Contact: eelv94120@gmail.com
Blog: fontenaysousbois.eelv.fr

Juillet 2021

Soutenir la jeunesse

Le 13 mars dernier, cela faisait 1 an jour pour jour que les premières mesures contre l’épidémie de COVID 19 ont été adoptées en France.

Mais où en sommes-nous ? La crise semble s’être installée dans la durée, accompagnée d’un renforcement de la précarité. Que faire alors face aux difficultés sociales et économiques qui touchent de plus en plus durement un nombre grandissant de Français et de Fontenaysiens ? La municipalité est sur tous les fronts et vient de se doter d’un centre de vaccination. Et dans les autres domaines sociaux et économiques ? Une des solutions que nous portons à Génération.S depuis plusieurs années pour être plus résilients tous ensemble face aux crises et aux chocs tient en deux mots : REVENU UNIVERSEL. Ce revenu qui serait assuré à toutes et tous pour couvrir les besoins de base est aujourd’hui de plus en plus largement envisagé. Il permettrait notamment de soutenir nos jeunes qui doivent surmonter des difficultés dans la bonne poursuite de leurs études comme à l’embauche comme, difficultés qui ont été aggravées par la crise sanitaire. En effet, les emplois disponibles se sont fait encore plus rares, eux qui étaient déjà bien moins nombreux avec l’automatisation et la robotisation. Une raison de plus pour expérimenter sans attendre les possibles à même d’offrir aux jeunes un avenir plus sûr et plus ouvert. Alors le revenu universel, si on y réfléchissait localement?

Clémence Avognon Zonon, 5e adjointe déléguée au Patrimoine Bâti
clemence.avognon@fontenay-sous-bois.fr

Nicolas Leblanc, Conseiller municipal délégué au Projet de territoires de Santé
nicolas.leblanc@fontenay-sous-bois.fr

Mai 2021

+ de place pour le handicap!

De nombreuses actions sont d’ores et déjà entreprises sur notre commune, notamment menées par la responsable de la mission handicap. La ville de Fontenay continue chaque année la mise en accessibilité prévue par la loi du 11 février 2005. Notre commune a aussi récemment inauguré le Pass + handicap qui octroie aux familles une aide financière sous forme de bon –d’une valeur de 120 euros– permettant de favoriser la pratique du sport et de se livrer à des loisirs artistiques ou culturels.

Notre ville n’est donc pas la dernière à s’engager sur ces sujets. Il s’agirait aujourd’hui d’aller un peu plus loin ou de repenser certaines politiques publiques développées. Il serait possible par exemple d’avoir du matériel adapté pour permettre aux enfants en situation de handicap d’aller à la piscine ou à la patinoire. Autre exemple, le Pass+ handicap, initiative que nous soutenons, permet en théorie la pratique d’un sport, malheureusement force est de constater que parfois aucune structure sportive ne permet de répondre aux besoins particuliers d’un enfant en situation de handicap. Dernière exemple, qui touche au mode de garde. Permettre aux enfants de s’aérer et à la famille, qui devient parfois professionnel de santé, de respirer ou encore de réaliser des démarches administratives ou autre durant un temps donné.

Allons plus loin sur la question, participons plus encore à la lutte contre les discriminations faites aux personnes en situation de handicap. Accompagnons ces familles qui peinent parfois à être entendues.

Lachelache Nassim, 6e adjoint délégué à la Santé et à l’Accès aux soins

Larabi Nacera, Conseillère municipale déléguée à la Médecine douce

Juin 2021

Bel été, à Fontenay ou ailleurs

Voici un peu plus d’un an, fin mai 2020, nous avons fait notre entrée au conseil municipal de Fontenay. Une prise de fonction bien curieuse, faite de réunions en distanciel, de confinements, déconfinements, et re-confinements, de masques, et, surtout, de gestion d’une crise sociale qui n’épargne personne. Y compris à Fontenay.

À l’heure où certains ont la chance de planifier des départs en vacances, de nombreuses personnes touchées par la crise ne partiront pas en vacances, voir n’en aura pas du tout. Mais parce que la vie se savoure aussi parfois là, juste à côté, en bas de chez soi, à Fontenay, ce sont les vacances qui viennent à vous.

Au programme: activités sportives et culturelles à Fontenay-sous-soleil, colos et mini-séjours des centres de loisirs, journées à la campagne à Cocherel pour les familles… Pas besoin de contrées lointaines et exotiques pour s’évader, ne serait-ce que le temps d’une journée, ou pour quelques heures. Et être heureux.

Parce que la vie est éphémère et que la beauté se fait rare, parce que, comme le disait Albert Jacquard et plus que jamais, dans ces temps troublés, « manifester son bonheur est un devoir, être ouvertement heureux donne aux autres la preuve que le bonheur est possible ».

La France Insoumise vous souhaite un bel été, à Fontenay ou ailleurs. 

Juillet 2021

Face à la pandémie: une solidarité internationale vitale

L’Alliance du vaccin, l’OMS et la coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies ont créé le mécanisme international Covax. Le dispositif doit permettre à la solidarité des pays riches de s’exercer pour livrer des doses de vaccin aux pays défavorisés. Les premiers ont effectué 37% d’injections sur les 2 milliards de doses antiCovid-19 distribuées. Les pays à faible revenu, quant à eux, ont effectué 0,3% d’injections. 

Il faudrait 2 milliards de doses pour vacciner 30% de la population de ces pays avant la fin de 2021. Nous sommes très loin de cet objectif malgré la livraison de 60 millions de doses par les Etats-Unis et la promesse de 150 millions de vaccins dont 30 millions par la France.

Le dispositif onusien qui a levé 2,4 milliards de dollars pour l’achat de 1,8 milliard de doses donne de l’espoir mais les doses devront être livrées plus rapidement. C’est la condition sine qua non de la solidarité internationale pour éviter d’être à la merci des variants. La couverture vaccinale doit être mondiale si nous voulons être efficaces face au Covid-19 et le vaincre définitivement.

La situation de crise sanitaire s’améliore sur le territoire national et sur notre ville, grâce au centre de vaccinations -obtenu de haute lutte- et à la participation de nombreux bénévoles et de fonctionnaires de la ville volontaires que nous voulons remercier ici.

Les pays riches, dont la France, doivent continuer à donner des doses aux pays du Sud pour assurer une belle et légitime solidarité mais aussi pour leur propre protection sanitaire.

Louis Mohamed SEYE, Adjoint au Maire délégué à la Politique de la ville
louismohamed.seye@fontenay-sous-bois.fr

Anne-Marie MAFFRE, Conseillère municipale déléguée à la Citoyenneté et à l’inclusion des personnes en situation de handicap
anne-marie.maffre@fontenay-sous-bois.fr

Juillet 2021

Groupes de l'opposition

Vidéoprotection : une nécessité pour notre territoire

Dans le journal municipal n°229 de mai-juin 2021, la conseillère municipale déléguée à la Prévention et à la tranquillité publique de Fontenay-sous-Bois a commis dans l’espace dédié au groupe France Insoumise, une tribune à charge contre la vidéoprotection et non la vidéosurveillance comme elle aime à écrire pour diaboliser s’il le fallait cet outil précieux d’aide à l’enquête pour nos gardiens de la Paix.

La première question qui nous vient à l’esprit à la lecture de ce texte complètement décalé de la réalité du quotidien de nos administrés est de savoir si elle a écrit cette tribune comme élue déléguée ou comme militante de la France Insoumise. La clarification est importante et nécessaire car confier cette délégation à une personne qui ne maîtrise pas ce sujet nous apparaît inquiétant.

La deuxième remarque est de rappeler que lors de la dernière campagne municipale, le maire dans sa propagande électorale parlait de la mise en œuvre de caméras de vidéoverbalisation, un outil que les élus de notre groupe ont toujours rejeté. La vidéoverbalisation c’est le moyen de verbaliser les seuls automobilistes, tout en étant confortablement installé devant son écran. Et cela nous n’en voulons pas!

En outre, le chiffre présenté dans cette tribune, extrait du seul rapport officiel publié sur le sujet en juillet 2009, est erroné puisqu’il ne se rapportait pas aux seules infractions commises sur la voie publique mais bien à l’ensemble des délits (dont par exemple les arnaques sur internet, qui ne pourront jamais être résolues par la vidéoprotection…). C’est une limite dont les auteurs dudit rapport avaient eux-mêmes conscience…

De fait ce sont bien des moyens vidéo privés, en l’occurrence le téléphone portable dont plus de 90 % de la population est équipée, qui assurent cette fonction en étant d’ailleurs largement relayés par les réseaux sociaux, et qui permettent de dénoncer actes de racismes odieux et nauséabonds. Ce n’est pourtant pas la solution à privilégier de notre point de vue!

Ne souhaitant clairement pas faciliter la résolution des enquêtes pour les services de police, la majorité municipale fait peur, préférant invoquer déshumanisation et privatisation. En refusant une mise en œuvre sans excès de caméras de vidéoprotection dont toutes les communes limitrophes (y compris Montreuil!) sont équipées, la majorité fait clairement le choix de faciliter délits et actes de vandalisme, oubliant que souvent ces caméras permettent aussi de disculper certains que la police arrête parfois en attendant des témoignages qui ne viennent pas. Ces caméras pourraient éviter bien des gardes à vue et arrêter les vrais coupables!

Clémentine-Audrey Amsellem Simonnet, Lionel Bertrand, David Guyot, Brigitte Chambre-Martin, Christophe Mathieu

GROUPE AVEC VOUS POUR FONTENAY
111, rue Dalayrac
94120 Fontenay-sous-Bois
06 17 76 12 56

Pour contacter les membres du groupe par mail, il vous suffit d’écrire en utilisant le principe: prénom.nom@fontenay-sous-bois.fr

Juillet 2021

La solidarité est une affaire sérieuse

Un nouvel horizon !

Ça y est, nous voyons enfin le fameux bout du tunnel.

Nous ressortons de chez nous, nous revoyons nos proches et nos collègues. La vaccination progresse et la maladie épargne désormais les plus fragiles d’entre nous.

Les mesures sociales mises en place ont limité les impacts de la crise. Même si elle est encore fragile, la reprise économique est au rendez-vous.

Les jeunes particulièrement exposés peuvent envisager enfin un retour vers la normale. Après une année difficile pour les élèves et les enseignants, on prévoit une vraie rentrée. Les journées de confinement, de semi-liberté, empreintes de morosité nous privant d’activités et de loisirs collectifs ne seront bientôt plus qu’un souvenir pour nous tous !

Notre groupe « Ensemble, autrement ! » de son côté s’agrandit pour défendre avec encore plus d’enthousiasme une vision progressiste, constructive, citoyenne et solidaire fidèles à nos engagements que ce soit au sein de la République en Marche, de Territoires de Progrès ou de la société civile et du monde associatif.

Nous défendons une écologie responsable et porteuse d’un développement économique durable.

Nous luttons également pour une égalité sociale réelle et, à ce titre, nous nous inquiétons de la faiblesse des propositions qui sont faites par la municipalité aux enfants, adolescents et aux jeunes adultes qui passent la totalité ou une partie de leurs vacances à Fontenay, pour occuper leur temps libre de façon encadrée, pour leur permettre de se distraire, de se cultiver, de se divertir mais aussi, pour certains, se remettre à niveau pour la rentrée scolaire.

Deux élues, citoyennes engagées, habitant toutes les deux dans le quartier des Larris nous rejoignent :

  • Isabelle Bayol est mère de trois enfants, informaticienne et représentante du personnel dans son entreprise
  • Faïza Indja est mère de 4 enfants, professeur de français au collège Jean Macé et spécialisée dans l’accueil et l’enseignement des élèves non francophones.

Tous les quatre, nous serons plus forts pour être à l’écoute les fontenaysiens et constituer dans une démarche politique différente une opposition constructive mais ferme à la majorité municipale. 

Juillet 2021